Il paraîtra peut-être amusant à certains que le créateur d’Accorder sa guitare lui-même vante les mérites de l’accordage à l’oreille, sans l’accordeur qu’il propose sur son site, donc. Le paradoxe s’explique toutefois aisément.

En 2011, quand j’ai créé ce site, je ne m’accordais, comme beaucoup, qu’à l’aide d’un accordeur. Bien que l’idée me venait parfois de le faire à l’oreille, ce n’est jamais devenu une priorité, je n’en voyais pas l’avantage. (Si vous m’aviez parlé de telle ou telle pédale d’effet, en revanche, j’aurais réagi au quart de tour. Ah! triste monde moderne…)

Je me disais : je paraîtrais quand même meilleur musicien si je pouvais m’accorder à l’oreille quand je joue devant un public. Et j’avais aussi la crainte de me retrouver un jour devant des amis, que l’on me donne une guitare désaccordée, et de ne rien pouvoir en tirer. Mais je ne m’y suis jamais mis pour autant.

Tous les bons guitaristes le savent

Or, j’ai depuis beaucoup changé, et, puisque je suis l’auteur du site sur la question, je vous le donne en mille : tous les bons guitaristes s’accordent à l’oreille, et ils le font précisément parce que le résultat obtenu est meilleur qu’avec un accordeur.

Cela n’est certes pas une différence qui frappera l’oreille d’un débutant. Mais, après quelques années de guitare, faites-vous une faveur : abandonnez votre accordeur du jour au lendemain. Cela sera frustrant au début, mais en quelques semaines vous redécouvrirez votre guitare, sans avoir investi le moindre centime !

Une guitare réglée est indispensable

Avant de commencer, je dois vous prévenir qu’accorder une guitare d’entrée de gamme à l’oreille risque de vous frustrer énormément. Si la guitare ne tient pas l’accord, ou s’il y a des défauts de justesse le long du manche, il faut régler ces problèmes dans un premier temps. Dans le doute, rendez-vous avec votre guitare dans un magasin de musique et demandez son avis au technicien. S’il faut changer de guitare, trouvez un moyen ou un autre de le faire : l’occasion, par exemple.

Par ailleurs, des cordes systématiquement en bon état vous aideront beaucoup. Vous trouverez peut-être que la note est salée : il n’y a malheureusement aucun raccourci. Pour pouvoir espérer produire un résultat musical, une guitare en bon état est indispensable.

Jouer avec d’autres musiciens

En plus du meilleur son, l’accordage à l’oreille vous permettra aussi de jouer plus facilement avec d’autres musiciens. Un pianiste, par exemple, si son piano est légèrement désaccordé, ne pourra rien faire lorsque vous voudrez jouer ensemble : ce sera votre rôle. (Malheureusement, de plus en plus de pianistes amateurs tendent à jouer sur des pianos éléctroniques qui sont accordés à la perfection mais qui n’ont en revanche aucune âme, mais c’est un autre sujet…)

Le La 440 Hz

Quand je parlais plus haut de “s’accorder sans accordeur”, cela mérite quelques précisions quant à la méthode. Evidemment, il faut une référence externe pour que votre accordage corresponde à celui qu’on entend sur les disques ou sur un piano accordé. Quand vous jouez un La ou n’importe quelle autre note, il faut que votre instrument émette une fréquence qui corresponde au standard. Cette référence est le La 440 Hz. Les diapasons, que je recommande, et que l’on trouve dans n’importe quel magasin de musique, donnent cette note.

Diapason sur fond bleu clair
Un diapason

Utiliser le diapason

Pour faire vibrer le diapason, vous devez le saisir par le manche, et le frapper contre une surface dure. J’utilise en général un meuble ou mon genou. La guitare elle-même n’est pas une bonne idée. Une fois qu’il vibrera, vous entendrez un La 440 Hz. Pour mieux entendre la note, placez la base du diapason contre la caisse de résonance de la guitare.

Et si je n’ai aucune référence sous la main ?

Notez que si vous n’avez pas de référence à disposition, et que vous avez entre les mains une guitare qui n’est pas trop désaccordée, vous pouvez accorder l’instrument en prenant comme référence sa corde de La, par exemple. Vous ne serez pas accordé au La 440 Hz, mais vous aurez néanmoins après l’accordage une guitare juste, ce qui peut vous tirer d’affaire dans un scénario tel que celui que je décrivais plus haut : vous êtes chez des amis et l’on vous met entre les mains une guitare que personne n’a plus jouée depuis des semaines.

Méthode du débutant

Quand on commence la guitare, on apprend généralement à commencer l’accordage avec le La de la cinquième case de la petite corde de Mi. Puis on remonte le manche en prenant à chaque fois la corde du dessous comme référence. Cette méthode est détaillée sur le site. L’inconvénient est que si vous faites une légère erreur en cours de route, elle va se répercuter sur toutes les autres cordes.

Par ailleurs, cette méthode présente un autre problème. Quand vous vous accordez, votre main gauche règle la mécanique. Or, si vous appuyez sur la cinquième case de la petite corde de Mi, vous ne pouvez pas régler la mécanique en même temps. Vous devez alterner entre l’une et l’autre, et vous perdrez du temps. Or c’est naturellement l’efficacité que nous recherchons.

Commencer par la corde de La

Pour cette raison je débute mes accordages avec la corde de La. Que vous ayez accordé votre corde de La grâce au diapason, ou que vous décidiez de garder la corde de La telle quelle (car vous n’avez pas de diapason sous la main), cette corde sera la référence vers laquelle vous reviendrez en permanence.

Méthode des La

Si l’on suit le cours logique des remarques faites jusqu’à présent, la méthode à adopter est la suivante (on peut l’appeler la “méthode des La”). Elle consiste à accorder le La de chaque corde avec la corde de La, en sachant que la note La se trouve à :

  • la 5ème case des cordes de Mi
  • la 7ème case de la corde de Ré
  • la 2ème case de la corde de Sol
  • la 10ème case de la corde de Si

Cette méthode a l’avantage de ne plus répercuter une erreur d’une corde à l’autre. Toutefois, vous remarquerez peut-être que nous nous trouvons dans la même situation que tout à l’heure : comme la main gauche doit appuyer sur le manche, elle ne peut pas régler les mécaniques en même temps. Il existe deux manières de contourner ce problème.

Harmoniques

La première est l’accordage à l’aide des harmoniques. L’oreille humaine distingue mieux les sons aigus que graves. Les harmoniques étant plus aiguës que les cordes à vide, il est donc plus facile d’accorder deux harmoniques que deux cordes à vide ou frettées.

Voici la méthode classique pour s’accorder avec les harmoniques :

  1. accorder la 5ème case de la corde de Mi grave (Mi) en prenant comme référence la 7ème case de la corde de La (Mi)
  2. accorder la 7ème case de la corde de Ré (La) en prenant comme référence la 5ème case de la corde de La (La)
  3. accorder la 7ème case de la corde de Sol (Ré) en prenant comme référence la 5ème case de la corde de Ré (Ré)

A partir de ce moment, la méthode doit être modifiée. En effet, l’intervalle entre entre Sol et Si est une tierce majeure, et non une quarte, intervalle qui sépare les autres cordes adjacentes. On ne peut donc pas faire correspondre la 7ème case de la corde de Si à la 5ème case de la corde de Sol. Par ailleurs, les harmoniques aiguës ont moins de corps et sont plus difficiles à entendre. C’est la raison pour laquelle la méthode préconisée est de faire sonner deux harmoniques de la grosse corde de Mi, et d’accorder les deux cordes les plus aigües de cette manière :

  1. 7ème case de la grosse corde de Mi = corde de Si à vide
  2. 5ème case de la grosse corde de Mi = corde de Mi à vide

Méthode des intervalles

La deuxième manière efficace d’accorder sa guitare est d’accorder deux cordes à vide non plus grâce à une note en commun, mais par l’intervalle qui les sépare. Par exemple, au lieu d’accorder La et La, accorder La et Ré (5ème et 4ème cordes). Pour cela il faut savoir qu’entre ces deux notes il y a une quarte, et savoir préalablement la manière dont une quarte sonne.

Si vous n’êtes pas encore à ce stade, je ne peux que vous conseiller de vous entraîner peu à peu dans ce sens. Avoir les intervalles dans l’oreille vous facilitera grandement la vie par la suite, par exemple quand il s’agira de repiquer des chansons à l’oreille.

Remarquez que vous pouvez aussi utiliser cette méthode avec les harmoniques des cordes à vide (12ème case).

Contrôle

Une fois votre accordage terminé, il est temps de le contrôler, et de recommencer le processus jusqu’à être entièrement satisfait, avec la même méthode, ou une autre. Pour ce faire j’utilise personnellement deux accords que j’aime beaucoup et que je connais très bien. Il s’agit d’un Ré maj9 (X54650) et d’un Ré 6/9 (X5445X), mais vous pouvez choisir ce que vous voulez si ceux-là ne vous parlent pas. Je joue ces accords de diverses manières (corde par corde, deux cordes à la fois, tout l’accord) en écoutant très attentivement la justesse des notes.

J’utilise aussi un accord en haut de manche, un bête Mi majeur. Car en raison de la construction imparfaite du manche de la guitare, il est possible qu’un excellent accordage pour le milieu du manche sonne légèrement faux en haut de manche, et vice-versa. Il s’agit donc de trouver un compromis.

Bon à savoir : la corde de Sol

Pour des raisons physiques dues à la construction de la guitare et aux tailles des jeux de cordes, beaucoup de guitaristes remarquent que la corde de Sol est souvent la plus récalcitrante lors de l’accordage. Si cela vous arrive aussi, c’est parfaitement normal !

Conclusion

Cet article a présenté plusieurs techniques et conseils avancés relatifs à l’accordage d’une guitare. Je ne peux que vous recommander de les essayer et de les incorporer dans votre routine. Non seulement votre guitare sonnera mieux, mais avec cette manière de faire vous ne dépendrez plus d’un accordeur, et améliorerez aussi votre oreille. Les musiciens des meilleurs orchestres symphoniques du monde s’accordent systématiquement à l’oreille, pourquoi ne pas s’inspirer de leur exemple ?

Categories:

Updated: